Retour Vers le Futur : au secours nous sommes bloqués en 1970 !

rc.jpg  Romain Chiaradia

Décembre 2015« Maintenant, il faut des routes, des trains. L’idéologie dans ce domaine retarde plus le développement qu’autre chose. » C’est ainsi, lors du Conseil Municipal du 24 septembre, que Pierre FOND répondait à ma question sur le manque d’avancée de la tangentielle Nord (transport en commun, nouvelle gare sur le plateau), alors que les travaux d’une nouvelle route (voie nouvelle RD121) avancent très vite.

Si j’ai bien compris, d’après le maire de Sartrouville, lutter contre de grands projets inutiles c’est de l’idéologie ? Mais dépenser 100 millions € pour une route inutile, polluante et dangereuse, qu’est- ce que c’est ?

 

Maintenant faisons un peu de pédagogie. La RD121 ou voie nouvelle est :

  • inutile (aucun bénéfice apporté, la zone est déjà bien desservie),
  • polluante (des milliers de véhicules par jour, merci pour nos poumons et -ceux des élèves des groupes scolaires Jean Jaurès, collège Colette et Lycée Evariste Galois),
  • dangereuse (c’est une nouvelle étape dans le bétonnage de la Plaine de Montesson, poumon vert de proximité indispensable à la biodiversité locale, à l’absorption des eaux de pluie et à l’autosuffisance alimentaire).

Lutter contre un tel projet, ce n’est pas de l’idéologie, c’est du bon sens !

 

A l’inverse, penser que construire pour construire, ajouter des routes aux routes, étaler l’urbanisme hectares par hectares sans se poser la question de la finalité, c’est bien de l’idéologie.

Cette idéologie, c’est celle du tout voiture. Elle date des années 1970, quand il fallait adapter la ville à la voiture.

C’était avant qu’on se préoccupe de notre cadre de vie, et qu’on prenne un instant pour réfléchir aux finalités de nos projets, et à leurs coûts social ou environnemental.

Pierre FOND est ainsi bloqué dans cette époque, construire sans réfléchir. Par exemple à Sartrouville on vend toujours plus de foncier aux promoteurs immobiliers, mais on n’ajoute pas de Services Publics pour les nouveaux habitants.

Nous, Ecologistes, Elus de gauche soucieux de l’avenir de notre planète, sommes plus réfléchis.

Nous ne sommes pas dans l’idéologie quand nous nous posons les questions du pourquoi et du comment, au lieu de foncer tête baissée dans l’apologie du béton.

Notre Dame des Landes, SIVENS, RD121 : non aux grands projets inutiles imposés !

 

%d blogueurs aiment cette page :