Réchauffement climatique : Sartrouville doit prendre sa part !

rc.jpg  Romain Chiaradia

Septembre 2015

Savez-vous que les réfugiés climatiques sont trois fois plus nombreux que les réfugiés de guerre ?

On estime, en effet, à 22 millions le nombre de personnes contraintes de quitter leur pays à cause des typhons, tempêtes, inondations, sécheresses… causées par le réchauffement climatique.

Du 30 novembre 2015 au 11 décembre 2015 aura lieu à Paris la 21ème Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, dite COP21.

Il s’agit d’un événement de portée mondiale qui doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat. Si l’objectif de limiter à 2°C le réchauffement climatique est mondial, l’enjeu est aussi local car cela concerne chacune et chacun de nous. Nous sommes tous responsables des émissions de gaz à effet de serre sur notre territoire.

Pourtant, à Sartrouville, pas de Plan Climat Energie Territorial (pourtant obligatoire aux communes de plus de 50 000 hab).

  • pas d’isolation thermique systématique des bâtiments publics¬ dans les travaux prévus,
  • pas d’aide aux changements de comportements liés à l’usage de la voiture individuelle,
  • pas d’ambition de réduire fortement le volume des ordures ménagères (malgré les efforts de la CABS, nous sommes loin du compte).

La COP 21 serait pourtant l’occasion idéale pour informer, sensibiliser et mobiliser les Sartrouvillois sur ces questions.

Pourquoi ne pas organiser par exemple des conférences-débat, des animations adaptées aux différents publics, avec l’aide des associations locales, avec l’ADEME ou autres acteurs institutionnels ? Pourquoi pas à l’échelle intercommunale ?

La Ville est bien capable d’organiser chaque année avec succès le Forum de la Famille (et y consacre un budget important : près de 90 000€ rien qu’en prestation de services, sans compter les frais indirects).

Il s’agit là d’un enjeu tout aussi important, pour nous et nos enfants, et nous pourrions répartir différemment les enveloppes financières pour investir ce champ d’action… comme quoi les orientations budgétaires, à enveloppe constante, traduisent des choix stratégiques.

Le nôtre est clair : la citoyenneté et le futur des générations à venir passe aussi par le développement durable, concrètement, dans notre ville.