Ouvrir les yeux et construire le Sartrouville de demain

Juillet 2019
  Isabelle Amaglio-Térisse

Bilan des européennes à Sartrouville : participation en hausse, aspiration au changement et fort engouement pour l’écologie.

Pour y répondre localement, nous avons proposé aux autres partis progressistes d’imaginer un projet commun aux prochaines élections municipales. Nous le proposons également, depuis 2017, à tous les citoyens et responsables associatifs lors de réunions où chacun est bienvenu avec ses idées, avec des consultations en ligne dont la dernière frôle les 4 000 votes.

Nous souhaitons co-construire le Sartrouville de demain avec tous ceux qui veulent se mobiliser pour changer notre ville. Les sujets de désaccord avec la politique menée par le Maire depuis 25 ans  sont nombreux dans l’actualité locale récente :

  • Solidarité: quotient familial pour les activités municipales, renforcer les associations avec de vraies priorités budgétaires. (pourquoi verser de fortes subventions pendant des années pour le triathlon de niveau international alors que celui-ci est abandonné ?).
  • Investir localement: rénover les écoles (toit effondré à Brassens, vétusté de Sévigné, préfabriqué à Lafontaine etc.), soutenir les transports (pistes cyclables, tangentielle, prolongation du tram), préférer la réfection de la voierie en piteux état au financement des écoles religieuses privées hors de la ville ou la reconstruction de Notre-Dame,
  • Proximité : mairie annexe sur le Plateau mais aussi extension ou dédoublement du centre de santé (le futur pôle de santé 100% privé sans maîtrise des tarifs et des spécialités ne répond pas à la pauvreté médicale de Sartrouville)
  • Démocratie: conseils de quartier et information des citoyens (marchés publics, budgets, état du foncier) mais aussi présentation des grands projets comme le 2e plan de rénovation urbaine annoncé en petit comité avec la destruction de l’intégralité des bâtiments d’origine, du collège Romain Rolland (récemment rénové) à la jardinerie (pourtant financée à 600k€ par la ville).

Alors, ouvrons les yeux, refusons cette vision politique et construisons ensemble l’avenir de Sartrouville. C’est ce que nous vous proposons pour mars 2020… et au-delà !