Faire entendre la voix de l’Ecologie à Sartrouville !

rc.jpg Romain Chiaradia 

Juin 2014Ce sera notre responsabilité en tant qu’élus d’opposition, et Sartrouville en a besoin! La 2ème ville des Yvelines est bien en retard dans ce domaine (comme dans bien d’autres!).

Depuis 19 ans Pierre FOND a fi xé un cap pour Sartrouville : pas d’Agenda 21, pas de politique de circulation douce, on privilégie encore et toujours la route au détriment du transport en commun, bétonnage systématique du Plateau, aucune ambition de cesser le gaspillage énergétique qui sera payé par les impôts de demain.

Il est temps de préparer l’avenir en rénovant d’une part nos édifices municipaux, véritables passoires énergétiques et d’autre part, en encourageant les Sartrouvillois à prendre cette voie.

Le Développement Durable, porté maintenant par la première adjointe de la majorité municipale, risque de se limiter à l’application d’une fine couche de peinture verte sur une politique antisociale, d’étalement urbain et de gaspillage énergétique à laquelle la droite de Pierre FOND nous a habitués depuis son arrivée à Sartrouville.

Aucun dialogue avec l’opposition sur ce thème pourtant essentiel comme sur bien d’autres, et les premières décisions persistent dans cette voie :

– L’opposition ne sera pas représentée au conseil d’administration du CCAS. Nous n’aurons donc aucun droit de regard sur la répartition des aides sociales.

– Augmentation des indemnités des élus de la majorité (alors que certaines municipalités, bien conscientes des difficultés des populations, les revoient à la baisse, comme à Poissy où la diminution des indemnités des élus permettra une économie de 10 000 euros par an !) et on nous dit que la ville manquerait de ressources financières…

– De nouvelles plaques de rue flambant neuves, mais difficilement lisibles… est-ce une priorité ? D’autant plus que nous constatons que la Mission locale ne bénéficie toujours pas d’une signalétique

appropriée ! Et que les nouvelles constructions nécessiteraient des équipements publics supplémentaires en matière de places en crèche, de soins de proximité…