Ecologie et démocratie : notre combat quotidien

  Romain Chiaradia

Juin 2019

A l’heure où j’écris ces lignes, la campagne pour les élections européennes bat son plein, mais quand vous les lirez les résultats seront connus.

Je n’ai donc aucune certitude sur les scores des listes que nous soutenons Isabelle Amaglio-Térisse et moi-même, mais malheureusement les sondages sont unanimes sur le faible taux de participation annoncé.

Pourtant, avec 34 listes, les électeurs ont largement le choix. Manifester pour plus de démocratie n’est cohérent que si l’on se rend sans hésiter aux urnes quand notre République (certes imparfaite) nous y appelle !

La démocratie se vit aussi localement : comme chaque année nous vous proposons un rdv citoyen à l’occasion de notre compte rendu de mandat :

lundi 24 juin à la Marinière à partir de 20h.

L’occasion de vous présenter notre travail en Conseil Municipal, de répondre à vos questions et de recueillir vos propositions pour mieux vivre à Sartrouville.

L’occasion aussi de répondre à cette question : « Un élu vert à quoi ça sert ? »

Même dans l’opposition, un élu écologiste peut suggérer des mesures qui sont d’abord raillées par le Maire et ses adjoints, puis adoptées et mises en place les années suivantes.

Quelques exemples de propositions que j’ai défendues pendant la campagne en 2014 puis en Conseil Municipal : la journée grandeur nature (même si la gestion des déchets n’est pas encore au niveau), l’éco-pâturage, la piétonisation des quais de Seine (il reste tant à faire pour les circulations douces et la sécurité routière dans toute la ville)…

Je continue ce combat pour avoir, dans nos quartiers, plus d’espaces verts, moins de circulation automobile, moins de déchets. Luttons ensemble pour mieux respirer, préserver la biodiversité et le climat : « agir localement, penser globalement ! ».