Compte rendu du Conseil du 19 juin 2018

Un sujet non prévu pour commencer : le Maire a annoncé à des habitants du Val présents dans le public que la mairie prendrait en charge les travaux nécessaires pour sortir de l’eau ce quartier régulièrement et particulièrement victime des intempéries. Les travaux pourraient avoisiner 200 000 euros et seront donc pris sur le budget municipal compte tenu de l’inertie du syndicat intercommunal depuis des années. La Mairie en demandera ensuite le remboursement au tribunal à ce syndicat intercommunal. Les élus d’opposition ont été mis devant le fait accompli, mais (cela tombe bien), nous aurions résolument voté pour !

Une très large partie du Conseil a été consacré aux budgets 2017 et 2018. Comme l’an passé, nous avons remercié les services pour la clarté de leur présentation des dépenses par secteur d’activité et, comme l’an passé, nous avons voté contre les budgets eux-mêmes car nous n’adhérons pas aux choix politiques qui s’expriment ni à la manière dont ils sont arrêtés (faute d’information suffisante, urbanisme, Trembleaux II) et (mal) mis en œuvre. Sur 2017, seuls 29% des investissements budgétés pour l’assainissement ont été réalisés ce qui conduit à doubler voire à tripler l’enveloppe initiale 2018 dans un budget supplémentaire. Ceci pose question sur la gestion municipale : pourquoi cet écart ? Quel sens cela a de présenter et faire voter un budget qui ne sera pas exécuté. Cela fait 3 ans que nous revenons sur ce point, sur les restes à payer trop élevés et reportés chaque année. Nous avons souhaité pouvoir avoir un suivi pluriannuel de l’exécution de ces investissements : le Maire trouve qu’il s’agit d’une bonne idée, année après année… nous attendons donc. Sur 2018, les crédits non dépensés en 2017 ont été reportés et nous avons interrogé le Maire sur différentes dépenses envisagées : 850 000 sur le parking Jaurès, 250 000 € de frais d’études pour Gagarine.

Si les sujets étaient peu nombreux, les débats ont été nourris car ils étaient sensibles :

  • notamment la vente d’un terrain situé rue de Picardie/av De Gaulle, vente à Bouygues, pour y construire un ensemble immobilier mixte, comprenant des logements en accession à la propriété dans le cadre du programme de rénovation urbaine ANRU. Nous aurions souhaité soutenir une reconstitution de logements à visée sociale mais la teneur des débats nous a amenés à nous abstenir (manque de logement sociaux dans le centre ville notamment).
  • transfert du droit de préemption urbain à l’intercommunalité pour les zones d’activité économique (nous avons questionné à cette occasion sur le projet « Trembleaux II) : nous avons voté pour car cela nous semble aller dans le sens des intérêts des Sartrouvillois.
  • Création d’une zone agricole protégée : nous nous sommes réjouis de cette initiative mais nous sommes étonnés car elle n’est pas totalement cohérente avec les projets de route, d’échangeurs etc. développés par ailleurs par le Maire quand il agit en tant que Pt de l’intercommunalité ou VPdt du conseil départemental 78. Il ne nous a pas totalement rassurés sur la cohérence de l’ensemble.

Nous avons voté pour l’initiative de déploiement en Ile de France de vélos à assistance électrique même si nous ne sommes pas dupes du « greenwashing » à l’œuvre : les équipements actuels sont largement insuffisants, ce ne sont pas nécessairement les vélos les mieux adaptés et 10 000 vélos sur toute la Région (soit environ 50 vélos pour Sartrouville). Nous sommes très favorables à des actions en faveur du déploiement du vélo mais sommes assez convaincus que cette opération présentée ne correspond pas aux besoins. Pourquoi ne pas solliciter les associations locales d’usagers dans ces projets ? Nous avons, pour notre part, formulé un certain nombre de propositions très concrètes sur le vélo, et même au-delà.

Nous avons demandé l’inscription de deux questions dans la rubrique « divers » du conseil :

  • Cœur de ville : grande nouvelle => Le Maire est intéressé par notre consultation publique, vos votes et propositions et nous donne rdv le le 5 septembre ce qui devrait permettre d’intégrer nos contributions au projet de la ville… ce serait une 1ère et nous nous en réjouirions !
  • Rapport Egalité FemmesHommes: le Maire nous indique le retard de la ville pour ce rapport qui devrait nous être présenté en fin d’année.

Nous avons, enfin !, eu une date pour une prochaine commission de l’urbanisme qui traitera également du commerce et de cœur de ville : ce sera le 5 septembre et nous vous tiendrons informés.