Commission Services Publics et pistes cyclables : il serait temps de respecter la loi M. le Maire !

  Romain Chiaradia
Janvier 2020

La Commission Consultative des Services Publics Locaux permet aux représentants des usagers et aux élus de suivre le fonctionnement des services publics dans la ville, d’être consultés sur leur organisation et d’émettre des propositions.

Dans notre ville, cela concerne par exemple les délégations de services publics au privé (comme la cantine scolaire, le stationnement etc.), mais la commission n’a pas été réunie par le Maire depuis plus d’un an. Or, le droit (loi du 6 février 1992 « ATR » et article L.1413-1 du Code général des collectivités territoriales) stipule que la CCSPL doit se réunir tous les ans !

Lors du Conseil Municipal du 19 décembre, nous  avons rappelé au Maire l’obligation de réunir cette commission et l’importance d’informer les citoyens avec transparence : le Maire s’est montré peu sensible à l’ensemble, même quand nous avons souligné que certains bilans n’ont pas été produits depuis au moins 2017 !

Côté vélo, c’est le même problème : le Maire ne respecte pas la loi LAURE (qui date de 1996 !) renforcée par un amendement de la loi « Mobilité » de 2019. Ces textes obligent la Ville à réaliser des aménagements cyclables pour tous travaux de voirie. Ainsi, une partie de l’avenue de la République a été refaite ces derniers mois : pourtant on n’a pas vu une seule piste cyclable, ni le moindre sas vélo ou autre aménagement cyclable… Et c’est pareil dans toute la ville. Nous sommes toujours à disposition pour contribuer à rendre notre ville plus facile à vivre, à circuler, à pédaler J

Pour 2020, nous vous souhaitons une année avec moins de carbone, de pesticides, de particules fines, moins d’inégalités, plus de sourires, plus de démocratie (et en espérant que le Gouvernement renonce à son projet de sabotage de la retraite par répartition) !