31 mai 2017

Drôle de conseil municipal : salle comble, citoyens debout et une bonne 30aine de personnes bloquées à l’entrée… menaces d’évacuation aussi quand certains ont souhaité s’exprimer de la salle.

Nous avons débuté sur des questions de ressources humaines en votant contre un dispositif de promotion excluant la reconnaissance de l’expérience au profit d’une promotion 100% concours. Ambiance tendue…

C’est bien l’urbanisme qui constituait le sujet d’intérêt central avec la modification du plan local d’urbanisme (PLU) et le projet « Jaurès ». Nous avons souligné, une nouvelle fois, notre désaccord massif :

  • Absence de concertation,
  • Absence de visibilité,
  • Absence de prise en compte des préoccupations en termes de stationnement et de circulation

–          Etc.

Et puis notre surprise à la lecture de réponses de la Mairie au commissaire-enquêteur car elles nous semblent à la fois caricaturales et pas au niveau de nos questions et des enjeux.

Après des échanges longs et vigoureux, le Maire a fini par indiquer qu’il ne mettrait pas en discussion dans l’immédiat le projet de vente du terrain Jaurès. Premier point. Il a indiqué qu’il avait déjà commencé à lancer une étude (sérieuse) sur la circulation. Deuxième point. Nous avons tenté de comprendre pourquoi ce rythme forcé pour ce projet, sans succès. Nous avons tenté de faire desserrer le calendrier, sans succès. Nous avons, tout de même obtenu que se tienne, enfin !, une première commission Urbanisme, avant le conseil municipal de fin juin. Dans ce laps de temps, le Maire s’est également engagé à recevoir celles et ceux qui ont manifesté leur inquiétude, notamment par leur présence en séance.

Après une heure et demie d’échanges, nous sommes passés plus précisément au projet « Jaurès ». Nous avons demandé le retrait de cette délibération pour des raisons juridiques mais aussi, et surtout !, pour prendre le temps de la concertation qui seule peut permettre l’élaboration d’un projet utile, adapté et que chacun pourra contribuer à faire vivre.

Autres sujets d’urbanisme : nous votons contre systématiquement dès lors que nous ne comprenons pas quelle est la stratégie à l’œuvre.

Opposants constructifs, nous avons voté pour des projets d’assainissement, pour l’attribution d’un dictionnaire à chaque Sartrouvillois entrant en 6ème. Nous avons aussi voté positivement la poursuite du dispositif d’aide aux jeunes « engagement citoyen / financement du permis de conduire.

IAT