28 mars 2019

Un conseil municipal avec un ordre du jour très léger, ce qui est un peu étrange car le précédent n’était déjà pas très fourni…

Nous avons voté contre les délibérations budgétaires car nous ne souscrivons pas aux options politiques mises en œuvre par ces budgets (investissement, taxes locales). Nous n’avons pas voté pour les modifications des emplois de la ville faute de lisibilité des décisions présentées, ce que nous avons souligné une nouvelle fois. A quand un peu plus de transparence ? Nous avons voté les tarifs du salon des associations mais nous nous sommes abstenus sur les tarifs de l’EMA car nous demandons à ce que les familles bénéficient de tarifs adaptés par le quotient familial. Des tarifs équitables et accessibles à toutes les bourses : refus catégorique d’un quotient familial pas la majorité encore une fois.

Nous avons voté pour l’instauration d’un périmètre « urbanisme »» permettant de surseoir à des ventes le temps de procéder à des études pour optimiser l’utilisation de l’espace : nous avons demandé à ce que ces études soient rendues publiques et à ce qu’une concertation réelle soit effectuée au sein du conseil sur les projets sur ces deux zones (place « carrée » et zone StExupéry / Paul Bert / Clémenceau) mais aussi, et surtout, avec les habitants. A cette occasion, nous nous sommes réjouis que le Maire ait enfin lancé une consultation citoyenne ainsi que nous l’avons souvent suggéré (et nous-mêmes mis en œuvre), nous espérons que cela ne soit pas juste lié au fait que nous entamons la dernière année du mandat municipal…

Nous avons voté pour les conventions de financement des crèches par la CAF et pour l’actualisation du projet de centre de santé Yves Culot. Nous avons soulevé un grand nombre de questions sur ce projet mais nous l’avons voté par attachement à un service public médical de proximité et financièrement accessible, pour tous. Néanmoins, le changement de personnel et l’évolution des spécialités (dont la gynécologie) nous posent problème en termes d’affaissement possible de l’offre médicale. Nous avons également demandé à être associés au futur contrat local de santé : en réponse à nos questions, nous avons obtenu que se tienne une commission Santé en présence de la directrice du centre (le 16 mai).

Nous avons proposé l’expérimentation du passage aux couches lavables dans une crèche pilote, comme l’ont fait parmi d’autres les villes de Besançon et Villeneuve-d’Ascq, dans une optique de limitation des déchets (500kg de déchets incinérés par enfant).

Nous avons voté pour le soutien à la journée culturelle et commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition le 10 mai et avons réaffirmé notre attachement aux actions en faveur de la paix (et de la laïcité).

Nous avons soulevé plusieurs points divers :

  • Détournement des poids lourds en transit avec l’ouverture de la voie nouvelle pour libérer les axes Tobrouk/Convention, Jaurès/République : le dispositif est prévu et déjà effectif, ce dont nous nous réjouissons !
  • Stationnement anarchique aux abords de la Poste centrale sur le Plateau qui excède les riverains en présentant des dangers pour les habitants : des aménagements seront prévus nous répond-on.
  • Proposition de développer l’adoption de poules pondeuses par des particuliers volontaires, en lien avec l’association « A chacun sa poule » ou Poule Pour Tous ??