2019 : pour une France juste et apaisée

rc.jpg  Romain Chiaradia

Janvier 2019

Commençons cette année par une pensée pour les victimes de l’attentat de Strasbourg (immédiatement récupéré par les vautours politiques).

A Sartrouville, nous avons été nombreux à recevoir des SMS d’alerte de la Mairie sur les incidents à proximité des lycées. A Paris et dans toute la France la tension est palpable et la situation dégénère parfois : véhicules incendiés, vitrines brisées, pillages et jets de projectiles sur les forces de l’ordre. C’est inacceptable.

Nous condamnons fermement les actes de certains manifestants, mais nous sommes tout autant inquiets de la multiplication des violences policières qui rompent le pacte républicain et alimentent l’escalade. Il n’est pas tolérable qu’en France en 2018, des manifestants perdent un œil ou une main. Anormal que des personnes s’exprimant pacifiquement soient matraquées et arrosées de gaz lacrymogène. Même des journalistes ont été pris pour cible ! Quant aux lycéens maintenus à genoux les mains sur la tête pendant plusieurs heures, l’image a fait le tour du monde.

Heureusement, l’IGPN a été saisie, le Défenseur des Droits demande une enquête, nous espérons qu’elle sera efficace et aussi rapide que les condamnations des casseurs en comparution immédiate !

Amnesty International dénonce régulièrement les atteintes aux libertés publiques et les violences policières en France, rappelons que notre pays est le seul à encore utiliser des grenades explosives dans ses opérations de maintien de l’ordre !

Pour que les citoyens consentent à l’usage de la force par l’Etat, il faut une police exemplaire dans ses pratiques, et que les fautes soient systématiquement reconnues et sanctionnées.

Faisons un vœu pour 2019 : une France apaisée, où la transition écologique va de pair avec la justice fiscale.