Sartrouville : une 7e modification du PLU, une nouvelle occasion manquée

Nous avons remis hier au commissaire-enquêteur un avis détaillé sur la 7e modification proposée par le Maire pour le plan local d’urbanisme (PLU). Si ce projet comporte quelques avancées intéressantes, nous regrettons le manque d’ambition général du texte et ses incohérences ainsi que les choix politiques qui s’expriment dans le choix de certaines mesures pour certains quartiers.


En effet, les zones à densifier (proches des transports) sont dédensifiées de manière incohérente et l’une des rares zones pavillonnaires du Plateau est supprimée (au pied de Romain Rolland). Les mesures pour doper l
e commerce concernent uniquement le centre ville : rien sur le coeur historique de la ville place Nationale et rien non plus place Alexandre Dumas. Le flou sur les nouveaux groupes scolaires rue Voltaire et à la Jardinerie et leurs conséquences sur les écoles existantes (et donc les déplacements des petits élèves).

L’ensemble ne constitue pas une vision à la hauteur des enjeux. Nous sommes loin du cadre de vie que le PLU de 2006 précisait « il est prévu de renforcer les liaisons douces, de les associer dans de nombreux cas à la création d’espaces verts ou de squares et de valoriser les liaisons vertes » tout comme « le développement prioritaire de nouvelles constructions dans les secteurs les mieux desservis par les transports en commun ». N’hésitez pas à nous demander de vous envoyer cet avis (https://sartrouvillenotreavenir.com/contact/).

Nos propres orientations sont claires et nos positions constantes sur ces sujets, comme nous l’avons réaffirmé en juillet dernier dans notre compte rendu de mandat annuel.

 

Prochain conseil municipal, le 22 novembre : préparation et échanges citoyens le 20

A l’ordre du jour de notre prochain Conseil Municipal, le 22 novembre prochain : « Orientations budgétaires 2019 », « politique RH de la ville », quelques cessions de terrain (rue secteur Dumas) et un avenant à la délégation de service public des « marchés« .

Nous ferons également un point sur les modifications du PLU car la date limite de remise des contributions est le 23 novembre et tous les quartiers sont concernés (notamment rue Daumier/Marseille, secteur Romain Rolland qui passe du secteur « pavillonnaire » en « grand immeuble »). Nous aiderons à se préparer ceux qui souhaitent déposer un texte ou aller voir le commissaire-enquêteur.

Si l’un des sujets vous intéresse particulièrement, n’hésitez pas à nous le signaler en mp.
Pour en discuter, échanger, intégrer vos remarques et répondre à vos questions sur l’actualité municipale en général, rendez-vous le mardi 20 novembre, 19h30, maison des Associations (quai de Seine, Vieux Pays).

 

Carte « Unique » à Sartrouville pour le commerce à découvrir

Nous soutenons cette initiative de carte « unique » de services, de fidélité dans les commerces de Sartrouville : nous l’avions mise à notre programme pour ce mandat municipal et nous sommes ravis de voir cette proposition se concrétiser, directement par et avec les commerçants (merci au tandem Nojac-Enseignes Carlier Coiffure !)… C’est un levier de fédération et de dynamisation qui couvrira, nous l’espérons, toute la ville.
A utiliser donc dès le 1er décembre

46147864_329354374314059_3327764880261382144_n.png

1918 – 2018 : tirons le bilan de la guerre

Imaginez des soldats défilant sur les Champs Elysées, en formation et au rythme réglementaire, 24h sur 24 sans s’arrêter pendant 81 jours et 81 nuits : cela représente le nombre de soldats morts pendant la 1ère Guerre Mondiale, sans compter les blessés qui décèderont plusieurs mois ou années après, sans compter les « gueules cassées » etc.

Massacre de masse des jeunesses européennes, africaines, américaines, asiatiques  (près de 10 millions de morts), mais aussi gaspillage de ressources : avec l’argent qu’a coûté cette guerre, on aurait pu offrir une villa meublée avec jardin à chaque famille de France, des Etats-Unis, du Canada, d’Angleterre, de Belgique, d’Allemagne et de Russie, ainsi que des hôpitaux, universités, bibliothèques dans les villes principales de ces pays (d’après le journal des mutilés et combattants). Elle n’aura enrichi que les patrons de l’armement et les industriels.

C’est le bilan de cette « grande guerre », résultat direct des nationalismes exacerbés. Sur la même ligne, le traité de Versailles a engendré une paix mutilée et punitive qui fut le creuset de la 2nde Guerre Mondiale et son cortège d’atrocités.

Nous serons donc présents le 11 novembre, comme chaque année, au monument aux morts de Sartrouville, pour commémorer les sartrouvillois tombés pour la patrie, et au-delà toutes les victimes de cette boucherie : soldats de toutes nationalités, déserteurs ou mutins exécutés sommairement, victimes civiles…

Lors de ces cérémonies, au lieu d’entendre certains discours glorifiant la victoire et les généraux français, je préfèrerais écouter la chanson de Craonne et que l’on parle d’humanité et de la mémoire des fusillés pour l’exemple.

Maudite soit la guerre.

Romain Chiaradia, Europe Ecologie Les Verts

Isabelle Amaglio-Térisse, « Les Radicaux de Gauche »

 

Courriel : Sartrouville.notre.avenir@gmail.com

Tw @SartrouAvenir et FB « Sartrouville, notre avenir »