Venez participer à notre consultation « coeur de ville »

« Coeur de ville » : ce pourrait être un beau projet pour notre ville, avec des impacts forts sur les transports, le commerce, le logement, des équipements publics etc. Comme d’habitude, le Maire prépare sa copie en catimini mais nous vous proposons de comprendre ce qu’est le dispositif « Coeur de ville » et de voter pour vos priorités sur la consultation publique et libre que nous organisons. Vous pourrez également lire nos positions et nos interrogations sur le projet que présentera la ville.

Nous sommes attachés à faire vivre le débat public, la démocratie locale et mettons nos engagements en actes. N’hésitez pas à participer !

Projet de territoire, plan climat… nous demandons plus de concertation !

A la suite du vote du projet de territoire, nous avions adressé une lettre au Pdt de notre intercommunalité (la CASGBS) pour regretter l’absence de concertation avec les habitants et les élus des villes concernées (nous vous en parlions ici).

N’ayant pas reçu de réponse à ce jour, nous avons décidé, en y associant de nombreux élus de l’agglomération, d’écrire un courrier au sous-préfet pour que le PCAET (plan climat air énergie territorial) voté récemment soit l’occasion d’une concertation avec les habitants concernant les projets de l’intercommunalité et leurs impacts sur la biodiversité locale et notre cadre de vie.

Nous espérons que cette démarche citoyenne sera efficace et permettra que la concertation, trop souvent absente des grands projets portés par la majorité municipale ou communautaire, soit cette fois-ci au rendez-vous.

RC

lettre ss préfet PCAET CASGBC

 

« Les témoignages sur le vélo à Sartrouville ? Je m’en fous ! »

C’est le Maire qui m’a répondu ainsi, en conseil municipal, avec cette phrase toute en délicatesse et pleine d’intelligence. Étonnant ? Lors du conseil du 5 avril, nous avions proposé en « question diverse » d’échanger sur le baromètre des villes cyclables. Cette enquête est nationale, initiée par la FUB qui est une association à but non lucratif regroupant 270 associations et défendant 3 millions de cyclistes quotidiens. Chaque cycliste, occasionnel ou régulier, avait la possibilité de noter les aménagements de sa ville, de signifier s’il se sentait en sécurité pour circuler, si des services de location ou d’entretien existaient etc… Sartrouville est ressortie plutôt mal notée de ce sondage, on comprend pourquoi quand on connaît l’indigence des équipements alors que le’usage du vélo y est en développement ! (Si vous avez loupé ce sondage, et que vous avez des éléments à faire remonter, n’hésitez pas à nous écrire !)

Le Maire n’ayant pas entendu parler de cette enquête ni de cette association, a jugé que la soixantaine de réponses de Sartrouvillois au questionnaire ne valait pas grand chose. « 60 témoignages sur internet, pour une ville de 55 000 habitants, faites le ratio ! ». Pourtant, quand il s’agit de projets immobiliers, l’absence de réponse aux enquêtes publiques n’a pas l’air de le déranger ! D’ailleurs, il les lance sans information préalable et pendant les congés scolaires…

« Les seuls votes auxquels je prête attention, c’est tous les 6 ans pour les municipales ». A force de s’appuyer sur cet argument, celui-ci pourrait bien finir par s’écrouler…

Ce mépris pour les cyclistes sartrouvillois, et pour toute pensée différente de la sienne d’ailleurs, est indigne du Maire de la deuxième ville des Yvelines ! Pourtant quand il s’agit de se pavaner à l’assemblée générale du CADEB ou de Réseau Vélo 78, notre Maire montre un autre visage, beaucoup plus pro-vélo ! Nous saurons le lui rappeler.

RC

Retour rapide sur le Conseil du 5 avril 2018

Ce conseil avait un ordre du jour particulièrement réduit mais nous avons eu droit à de longs développements politiques, notamment sur le budget.

En effet, nous nous sommes étonnés que le magazine de la ville titre en couverture depuis une semaine « 0% d’augmentation des impôts locaux » alors même que les délibérations n’étaient votées que lors de cette séance ! Mais le Maire estime que tout cela était tellement prévisible qu’il pouvait le publier avant le vote, bien curieuse pratique de la démocratie ! Sur le plan technique, nous avons demandé à avoir un historique des augmentations de ces trois taxes sur une dizaine d’années et nous l’attendons.

Nous avons également voté contre l’échange de terrains entre la Ville et le Logement foncier qui se fait financièrement au détriment du patrimoine de la ville.

Nous avons voté, en revanche, les tarifs du salon des associations tout en relevant que ce salon exclut les associations politiques mais accueille les associations religieuses. C’est un choix politique que nous ne cautionnons pas mais nous avons souhaité soutenir par ce salon l’initiative associative. Nous avons également voté pour la délégation de service public pour la gestion des marchés Debussy et de la Gare. En effet, nous sommes par principe attachés au service public, à l’exploitation en régie directe mais, en l’occurrence, pour ces marchés, le choix d’un délégataire présente plusieurs avantages.

Nous avons interrogé la majorité sur le déploiement de la fibre de manière incidente et le calendrier n’est toujours pas connu.

Nous avons demandé :

  • copie de la convention d’occupation du centre Poulbot par l’école privée hors contrat par l’école Espérance Banlieue,
  • la destination de la parcelle rue Voltaire préemptée et qui pourrait accueillir  le nouveau groupe scolaire,
  • la révision de la sectorisation scolaire qui n’a pas bougé depuis 2004,
  • un point de situation sur le dispositif « cœur de ville » dont c’est notre groupe qui avait souligné l’intérêt… sans obtenir de véritables informations,
  • à aborder le baromètre des villes cyclables: balayé d’un revers de main par le Maire : « je m’en fous ! », estimant que 60 avis de cyclistes sartrouvillois récoltés sur internet ne pèsent pas lourd, il n’a pas souhaité aborder la question du vélo en Conseil.

Plus d’informations et plus de sujets encore ? C’est ici