Projet de territoire : lettre au Président de la CASGBS

Un « projet de territoire » sans concertation : nous avons appris la préparation d’une stratégie pour le territoire de notre intercommunalité, puis le vote, le 7 décembre à la CASGBS, de ce projet.

Nous regrettons d’avoir été exclus de cette présentation, et nous dénonçons les risques liés à l’environnement et au cadre de vie de nos territoires. Nous avons donc, en tant qu’élus municipaux écologistes et radicaux de gauche, adressé un courrier à son Président, Pierre FOND, avec copie aux conseillers communautaires.

Vous pouvez en prendre connaissance ici (lettre signée projet territoire) et nous y ajoutons la contribution du Cadeb (http://www.cadeb.org/documents/2018/01/lettre-74_cadeb_-janv-2018.pdf) qui exprime également des regrets et des manques pour ce document pourtant structurant. N’hésitez pas à réagir.

LettreProjetTerritoire RC IAT JT 2017-12 vff

Cadeb ProjetTerritoire

Retour rapide sur le Conseil du 21 décembre 2017

Lintercommunalité en question pour débuter ce conseil : la majorité municipale affiche clairement son  peu d’intérêt pour des projets entre communes au « profit » d’une vision étriquée, comptable. Nous votons contre le retour des bibliothèques (mais aussi la voierie, le numérique) aux villes car nous voudrions de vrais projets d’intérêt intercommunal et nous craignons que ce soit la fin du réseau des médiathèques.

Une large partie du conseil a porté sur le budget : nous avons voté contre également. Contre le choix de cumuler la hausse des impôts, la baisse des services publics et la vente des terrains de la ville. 5 millions d’€ l’an passé et autant cette année avec +2,5 millions € pour la seule vente du parking derrière la Poste sur le plateau. Contre la chute de 31% des investissements d’équipement au nom d’une année de « césure » (une façon de faire des économies pour mieux aborder une année pré-électorale ?). Et sur le budget « assainissement » nous avons également eu à redire. Nous avons aussi voté contre les tarifs des services publics locaux pour 2018 car ils n’incluent toujours pas de quotient familial permettant à tous d’avoir accès à la culture etc.

Nous avons été plusieurs à solliciter des compléments d’information sur des projets d’achat de terrains : contre-allées sur Maurice Berteaux  mais aussi 13 avenue Jaurès pour un parking provisoire : le Maire veut racheter mais a déjà fait les travaux ! Nous l’interrogeons en insistant et il nous lance « vous commencez à me courir »… drôle de conception de la démocratie  ! Nous avons voté contre le reste des délibérations sur l’urbanisme sauf pour ce qui est a trait aux projets « rénovation urbaine » ANRU.

Une fois encore, le Maire nous impose de voter toutes les subventions aux associations en 2 délibérations seulement. La première porte sur un montant total de +2 millions € et concerne quelques associations d’obédience religieuse. Pour cette raison, nous sommes contraints de voter contre l’ensemble mais nous avons voté toutes les subventions aux associations sportives.

Plus d’informations et plus de sujets encore ? C’est ici

 

IAT

Budget 2018 : travaux, équipements, subventions et vente de terrains

La commission des finances se tient lundi (dossier de 95 fichiers reçu vendredi soir !) : voici les principaux investissements prévus au budget de Sartrouville en 2018, les principales subventions… avec un financement de 5 millions € provenant de la vente du patrimoine foncier de la ville (325 000 € rue de Reims et 2,6 millions € place Alexandre Dumas). On peut s’étonner… et nous pourrons aborder ces sujets demain soir, 20h00, à l’EntrePots, avec vous.

Investissements (outre 761 000 prévus pour les maternelle/élémentaire Langevin) :
éclairage public : rues/avenues Franklin, Thann, Friedland, Tobrouk/Galois/Leclerc, Musset
maternelles : Joliot-Curie, Casanova, Pagnol, Jaurès, Sévigné
élémentaires : Bert, Brassens, Langevin, JoliotCurie 2, Neruda
crèches et haltes-garderies : croque la vie, 123 soleil, une sourie verte, dansons la capucine, pirouette
sports : dojo, Gagarine
culture : théâtres Brel/Philipe et école des arts
et les maisons de quartier Brel, la Marinière

Subventions
  • Subvention supplémentaire à l’association des commerçants, artisans et professions libérales de Sartrouville au titre du FISAC
  • Subventions aux associations 2018 : 2,3 millions € en 1 seule délibération ! la tactique est simple : nous obliger à tout accepter ou tout rejeter en bloc
  • Subventions aux associations sportives 2018 : 13 000 € pour le sport lié aux établissements d’enseignement, 140 000 € aux associations sportives en fonction du nombre de licenciés et 411 000 pour financer des projets particuliers de ces associations
  • Participation financière de la ville aux activités du théâtre de Sartrouville
  • Convention avec le COS Judo
  • Convention financière avec la fondation Léopold Bellan
  • Convention financière avec le comité départemental 78 de kick-boxing, muay thaï
  • Subvention à l’IFAC au titre de la politique de la ville
  •  

     

A l’ordre du jour du Conseil municipal du 21 décembre 2017

C’est un conseil avec un ordre du jour particulièrement copieux, centré sur les sujets budgétaires : budget de la ville mais aussi subventions (aux associations, au théâtre etc.) avec des points très intéressants sur les relations entre le la ville et l’intercommunalité et quelques achats de terrain aussi. Rdv lundi à 20h00 à l’EntrePots pour parler du tout ensemble.

Ci-dessous la synthèse et en photo l’ordre du jour officiel : n’hésitez pas à nous solliciter pour des compléments sur tel ou tel sujet, à venir le jeudi soir en Mairie !

Relations Ville et intercommunalité dont :

  • Fin de mise à disposition à l’intercommunalité de la bibliothèque Stendhal /médiathèque Gare
  • Transfert des équipements de l’intercommunalité vers la ville
  • Transfert des zones d’activité économique de la ville vers l’intercommunalité au 1er janvier 2017

Finances et subventions

  • Budget primitif 2018
  • Fixation des tarifs des services publics locaux 2018
  • Contrat avec QPark pour le stationnement sur voierie
  • Tarif de la redevance d’assainissement 2018
  • Subvention supplémentaire à l’association des commerçants, artisans et professions libérales de Sartrouville au titre du FISAC
  • Subventions aux associations 2018
  • Subventions aux associations sportives 2018
  • Participation financière de la ville aux activités du théâtre de Sartrouville
  • Convention avec le COS Judo
  • Convention financière avec la fondation Léopold Bellan
  • Convention financière avec le comité départemental 78 de kick-boxing, muay thaï
  • Subvention à l’IFAC au titre de la politique de la ville

Urbanisme / Voierie

  • Acquisition de parcelles pour une contre-allée avenue Maurice Berteaux (Copropriété n° 117 à 129)
  • Acquisition de la parcelle au 13 avenue Jean Jaurès auprès de l’EPF Ile de France
  • Cession du tènement foncier rue de Thann et avenue Georges Clémenceau
  • Cession du tènement foncier avenue du Général de Gaulle
  • Petite enfance
  • Autorisation de lancer une délégation de service public pour la gestion de la crèche de 60 places Pomme de reinette

Affaires économiques

  • Avis consultatif sur l’ouverture le dimanche des commerces de détail de la ville en 2018

Santé : prévention et service public… vivement des actes !

Etonnant ! La dernière tribune de la majorité, écrite par Emmanuelle Aubrun (à lire ici) aurait pu être écrite par un membre de l’opposition… alors nous attendons maintenant des actes.

Je suis d’accord avec plusieurs éléments de son texte et c’est d’ailleurs en large partie le projet que nous défendons dans l’opposition :

  • développer la prévention car « mieux vaut prévenir que guérir », cela évite beaucoup de souffrances et cela coûte moins aux comptes publics,
  • le déficit de médecins à Sartrouville (et ailleurs) est un enjeu majeur, il faut aider les médecins à s’installer dans notre ville, ouvrir des postes dans les hôpitaux…
  • si l’Etat ne se saisit pas de ces questions, c’est le privé qui le fera et on pourra dire « adieu » à notre système de santé acccessible qui permet à chacun de se soigner peu importe ses revenus.

Mme Aubrun se félicite aussi des partenariats noués par le CMS Yves Culot avec les hôpitaux avoisinants, comme nous l’avions rapporté à l’occasion de la dernière commission santé.

Cependant, si nous partageons ce constat, je ne peux être qu’étonné que la majorité à laquelle elle appartient ait fermé le centre de santé municipal Maurice Berteaux, et que le CMS Yves Culot ait été menacé lui aussi ! Des efforts de gestion ont permis de sauver ce dernier, je ne peux que regretter que le même soin n’ait pas été apporté à la sauvegarde du CMS Maurice Berteaux !

Au sujet de la prévention, je me félicite aussi des actions engagées contre le diabète, les AVC, les conduites addictives… mais je regrette qu’aucune action ne soit entreprise à Sartrouville pour limiter la circulation automobile et favoriser les économies d’énergies afin de limiter les particules fines (j’en parlais ici).

Donc, si j’ai bien compris, sur le papier, avec Emmanuelle Aubrun nous défendrions la même vision : prévention en amont, défense des centres municipaux de santé pour favoriser l’installation de médecins à Sartrouville et surtout éviter une médecine à deux vitesses… Alors, sur ces bases (car il se pourrait bien que nos convergences s’arrêtent là !), nous serions ravis de l’accueillir dans notre groupe d’opposition pour passer aux actes et être plus ambitieux encore ! Si ce n’est pas son choix, j’espère que sa vision de la santé sera appliquée bientôt par sa majorité, avec l’ouverture d’un CMS en centre ville et une vraie politique de prévention concernant les particules fines ! Elle nous trouverait alors en soutien d’actions que nous appelons nos voeux car nous sommes constructifs et cohérents.

Alors, chiche ?

RC

 

Rdv lundi 18 décembre pour parler « actualité municipale »

Venez donc discuter avec nous lundi 18 décembre à 20h00 : actualité locale (urbanisme, projet de territoire) et dossiers du conseil municipal du 21 décembre (notamment le budget). Nous aurons d’ici là reçu l’ordre du jour du conseil et l’aurons mis à votre disposition sur ce site.
D’ici là nous aurons reçu et épluché le dossier du conseil, vous êtes les bienvenus à 20h00 à l’EntrePots (nous n’avons pas eu de salle municipale en centre ville ni sur le Plateau) et vous pouvez aussi nous écrire pour contribuer, dire votre accord ou votre désaccord, nous demander le texte d’une délibération du conseil ou tout autre information.
A bientôt donc.

Allons enfants de la République … et gare aux embuscades !

C’est notre prochaine tribune, du Groupe « Sartrouville, notre avenir » dans la gazette de Sartrouville, signée par Isabelle Amaglio-Térisse. Vous pouvez retrouver ce texte en avant-première et version étoffée ici : 11 novembre et une commémoration peu républicaine mais aussi un drôle d’anniversaire local « Laïcité ».

 

C’est notre prochaine tribune, du Groupe « Sartrouville, notre avenir » dans la gazette de Sartrouville, et j’ai le plaisir de la signer. Vous pouvez la retrouver en avant-première et version étoffée ici : 11 novembre et une commémoration peu républicaine mais aussi un drôle d’anniversaire local « Laïcité ».

 

Allons enfants de la République … et gare aux embuscades !

20171111_113725

11 novembre : nous rendons hommage aux combattants, de toutes nationalités, dans l’ombre ou la lumière, qui ont laissé la vie entre 1914 et 1918 pour que triomphe la paix.

100 ans après la bataille du Chemin des dames, terriblement meurtrière, nous étions rassemblés pour honorer cette mémoire, ensemble. C’est un symbole fort, fraternel et porteur d’espoir pour la République.

Nous regrettons donc particulièrement que, cette année encore, cette cérémonie de rassemblement et de concorde soit le lieu et le moment choisis par la majorité municipale pour afficher son choix politique en faveur d’une école privée. En effet, une fois encore, les élèves des écoles publiques de notre ville ont été écartés et ce sont les élèves d’écoles hors contrat, non reconnues par la République, qui ont eu l’honneur d’énoncer la longue liste des morts pour la France.

LAICITE

9 décembre : anniversaire de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. La laïcité est un principe fondamental dans notre République : elle garantit la liberté de croire et de ne pas croire, protège chacun dans ses opinions et le vécu paisible de ses convictions. Plus que jamais, ces règles de respect, de liberté sont le ferment d’une vie commune et sans heurts dans notre République.

Plus que jamais, il faut nous en souvenir et revenir au texte du 9 décembre 1905 : pas de crèche de Noël dans les mairies et pas de bureau de vote dans des lieux religieux mais, par exemple à Sartrouville, pas de subvention ou de complaisance avec des associations d’obédience religieuse, quelles qu’elles soient… c’est bien pour cela que nous nous refusons à voter les subventions présentées en bloc où sont glissées certaines de ces associations. Elles peuvent faire un très utile travail, mais n’ont pas à être soutenues avec les impôts de tous les Sartrouvillois. Pour que tout cela soit clair, pour vivre fraternellement et dans le respect de nos opinions, nous demanderons lors en conseil municipal que soit désigné, planté, un « arbre de la laïcité ». Rdv sur notre site https://sartrouvillenotreavenir.com pour en savoir davantage et nous soutenir dans ces initiatives laïques.

Isabelle Amaglio-Térisse, PRG

Romain Chiaradia, EELV

 

Contactez-nous et suivez-nous « Sartrouville.notre.avenir@gmail.com », sur tw @SartrouAvenir et fb « Sartrouville, notre avenir » et notre site « SartrouvilleNotreAvenir.com »

 

 

Tribune IAT 2017-11