19 décembre 2019

Un conseil très budgétaire, avec une année clairement préélectorale et électorale : le goudron sorti dans de nombreuses rues et des travaux tellement nombreux que l’on n’arrive plus à distinguer la carte sur laquelle ils figurent ! Pourtant, peu de gros projets de nouveaux services publics (sauf une nouvelle école). Par ailleurs, nous sommes préoccupés par la vente du patrimoine foncier de la ville car cette année le montant des cessions est de quasi 7M€. Si l’on reprend les 5 dernières années, le solde des achats et des ventes se monte à – 16 M€. C’est l’équivalent du gros budget d’investissement de cette année, dont on voit bien comment il est financé. Il est facile d’afficher après qu’il n’y a pas de hausse d’emprunt ou d’impôt.

Nous sommes revenus à plusieurs reprises sur la nécessité de revoir l’organisation de la circulation au carrefour Voltaire / Mermoz : parce que le débouché de la voie Nouvelle l’embolise mais aussi parce que les piétons ne peuvent circuler sur les trottoirs qui sont tout petits et que les vélos s’y font serrer contre ces trottoirs. Compte tenu du projet de création d’un nouveau groupe scolaire sur cette zone, il est d’autant plus indispensable de sécuriser l’endroit. Enfin ! Nous verrons ce point dans la commission Voierie dont nous avions obtenu la réunion prochaine lors du Conseil du 24 novembre.

Nous avons voté pour la création de cette école même si des interrogations demeurent, notamment sur les accès et la carte scolaire. Nous avons d’ailleurs appris à cette occasion que la carte scolaire serait revue, Nous avons d’ailleurs appris à cette occasion que la carte scolaire serait revue (enfin là aussi !), nous serons vigilants sur ce point, notamment en raison des tentations immobilières que pourrait avoir la majorité municipale.

Nous avons contre la fixation de nouveaux tarifs publics avec un principe simple : « pas de quotient familial,  pas de vote ».

Nous nous sommes abstenus sur les conclusions de l’enquête publique « zone agricole protégée »  car si nous sommes très favorables à la préservation de la plaine, ces conclusions comportent de trop nombreuses réserves. Ainsi, nous n’arrivons toujours pas à comprendre le projet de la majorité municipale avec les grands ronds-points qui ont surgi partout. Preuve en est, le projet de doublement du centre commercial Carrefour de Montesson qui a été voté en commission départementale par le Maire alors qu’il conduit nécessairement à grignoter la plaine… que cette délibération vise à protéger. Cohérence ? Le Maire a éludé la réponse à nos questions.

Nous avons voté contre l’achat de la supérette à l’angle Michelet/République car nous ne comprenons pas le projet que le Maire veut y implanter. A nos questions, il indique qu’il n’a pas encore de projet sur cet emplacement pourtant au pied de la gare. C’est assez curieux car, quelques minutes avant, son adjoint m’expliquait qu’il vendait des terrains dès lors qu’il n’y a pas de projet. Cohérence, une nouvelle fois ?

Nous n’avons pas pu voter les subventions aux associations (non sportives) car il y a une liste unique pour 2,3 M€ qui contient des associations d’obédience religieuse mais aussi des associations percevant, par cette délibération, plus de 75 000 voire plus de 100 000 €. Idem pour les trophées des initiatives scolaires, bonne idée en soi, mais qui revient à subvention des écoles privées religieuses.

En revanche, nous avons été ravis de pouvoir voter le soutien aux associations sportives et nous avons obtenu le doublement du soutien au sport scolaire (3 777 € pour 1 500 élèves) et une réflexion sur la gratuité de la location des patins à glace pendant les vacances de fin d’année. En revanche, nous ne comprenons pas la nécessité de certaines subventions, notamment pour le sport d’élite pour des clubs qui se sont retirés de ce créneau (28 000 € quand même).

Nous avons voté pour la poursuite de la coulée verte et la mise à disposition de 5 000 m2 pour de nouveaux jardins partagés.

Nous avons demandé un bilan qualitatif des opérations de résidentialisation des copropriétés… rdv à un prochain conseil municipal.

Nous n’avons pas voté les ouvertures dominicales, car la société de consommation nous étouffe bien suffisamment comme ça, pas la peine d’en rajouter !

Réponse très insuffisante du Maire quand nous pointons l’absence de réunion de la commission consultative des services publics locaux que la loi prévoit pourtant une fois par an, d’autant que les derniers rapports Ferme de Gally et QPark (stationnement) datent de plusieurs années.