11 février 2016

Comme en 2015, nous nous situons dans une dynamique constructive, constructive mais déterminée et vigilante.

Ce premier Conseil municipal de l’année a été ouvert sur le nouveau projet architectural pour l’école Langevin, projet voté à l’unanimité. Tout comme les demandes de subvention que la Ville adresse à la CAF, au département etc. Soucieux des deniers publics, nous souscrivons à ces demandes. De la même manière, nous avons relancé le sujet de l’accompagnement des enfants en difficultés dans les secteurs prioritaires avec la question de l’absence non remplacée des enseignants spécialisés (« Maître E ») sur Turgot, Frank, Langevin, Sévigné.

Nous avons eu de fortes interrogations sur la délibération présentée par la majorité municipale sur la mise aux normes d’accessibilité : nous sommes naturellement totalement favorables à ces transformations, mais nous avons eu des difficultés à comprendre ce qui nous a été proposé. Visiblement, nous n’avons pas été les seuls… la délibération a été reportée au prochain Conseil. Cela nous a permis de demander que soit présenté un volet permettant d’accompagner les commerçants dans ces changements.

Le sujet de la crèche associative Poisson d’Avril a donné lieu à un débat vigoureux (à retrouver dans quelques semaines sur le site de la ville dans le compte rendu intégral), notre groupe d’opposition a maintenu jusqu’au bout ses demandes pour que cette crèche soit maintenue. Cela s’inscrit dans la mobilisation forte de notre groupe en faveur de cette crèche, seule crèche située en quartier prioritaire. Vous pourrez rapidement trouver un focus sur ce sujet sur notre site. Après un échange vif et long, le Maire a fini par convenir que « l’objectif c’est de maintenir cette crèche, de lui trouver un avenir. Nous sommes tous d’accord là-dessus ».

Autre sujet sur lequel nous avons fermement marqué notre désaccord la destruction de logements sur le plateau : les familles ont été prévenues très tardivement, certaines d’entre elles venaient d’emménager et d’y faire des travaux, d’autres encore avaient déjà été relogées etc. La question de leur relogement se pose également, en particulier parce que lorsque les relogements proposés porteront sur des appartements dans des villes éloignées.

Nous avons questionné la majorité municipale sur ses projets d’urbanisme et d’aménagement : place Alexandre Dumas où le manque de commerces est criant après la fermeture de la boulangerie etc. Le Maire s’est engagé à faire un point sur ce dossier qui serait quasi finalisé. Idem pour des projets qui inquiètent les commerçants en centre-ville, derrière la police municipale : maison de santé et centre commercial. Le Maire confirme les projets, mais nous peinons à obtenir des informations en amont.

De manière générale, nous demandons de la transparence, nous demandons à être associés, en amont, aux décisions et aux informations sur la ville. Nous avons ainsi réitéré plusieurs demandes :

  • Avoir la visibilité sur le patrimoine foncier et immobilier de la ville, notamment quand nous sont présentées des délibérations de vente ou d’achat de parcelles/immeubles => nous devrions avoir gain de cause en 2016, enfin… à suivre
  • Connaître les statistiques d’évolution de la population, notamment pour les élèves, par groupe scolaire => idem, à suivre !
  • Avoir des commissions qui se réunissent avant présentation de projets structurants en Conseil
  • … être invités aux « vœux du Maire », Maire qui a regretté cette « erreur » de ses services.

IAT